Neurocentre Magendie

Team News



Sort by


PhD/HDR defense
20/06/2019 14h30
Dylan POMMIER from Oliet's lab will give a presentation entitled "L’astrocyte, intégrateur et régulateur de l’activité synaptique excitatrice dans des conditions physiologiques et pathologiques"
2019-06-20 14:30:00 2019-06-20 17:30:00 Europe/Paris Dylan POMMIER 0

from Oliet's lab will give a presentation entitled "L’astrocyte, intégrateur et régulateur de l’activité synaptique excitatrice dans des conditions physiologiques et pathologiques"
Date de la soutenance: 20/06/2019 - 14h30
Lieu: Neurocentre Magendie Seminar room


Hottopic
24/04/2019 10h00
Julien BOUREL from Oliet's lab will give a presentation entitled " "Role of the complement component C3 in memory deficits at the early stage of experimental multiple sclerosis"

General informations
30/03/2019






General informations
15/03/2019






General informations
10/12/2018
Promotion !

Congratulations Claire Leger (Oliet team) who is promoted to the TS grade at the University of Bordeaux.




Hottopic
28/11/2018 10h30
Marco MATOS from Oliet's lab will give a presentation entitled "Apolipoprotein E -ε4 in the development of synaptic impairment in Alzheimer's disease."

Hottopic
31/10/2018 10h15
Mark SHERWOOD from Oliet's lab will give a presentation entitled "Contribution of IP3R isoforms to astrocytic Ca2+ signaling and hippocampal long-term potentiation."

Hottopic
30/05/2018 10h00
Dorian ARNOUIL from Oliet's lab will give a presentation entitled "How astrocyte regulates the efficacy of transmission in its own domain using adenosine ?"


Aude Panatier décrit rapidement son parcours, depuis sa thèse à Magendie sous la direction de Stéphane Oliet jusqu'à la médaille de bronze du CNRS.




General informations
16/03/2018
Aude Panatier, CR CNRS dans l’équipe « Relations glie-neurone » vient d’être récompensée par le CNRS.

Aude Panatier, chargé de recherche du CNRS dans l’équipe « Relations glie-neurone » dirigée par Stéphane Oliet vient d’être récompensée par le CNRS. Portrait d’une collègue qui déjoue les préjugés.

Après un DEA dans le laboratoire de son mentor, le docteur Stéphane Oliet, elle obtient alors sa thèse avant de partir quatre ans en post-doctorat dans le laboratoire du professeur Richard Robitaille à Montréal pour continuer à étudier « le rôle des astrocytes dans la transmission de l’information dans le cerveau ».
Experte, elle explore un domaine de recherche extrêmement jeune - à peine une vingtaine d’années - qui fut non seulement délaissé longtemps par la communauté des neurosciences mais surtout enraciné dans de nombreux dogmes. Car, en dépit de leur étroite relation avec les neurones, ces cellules, appelées astrocytes, ont été considérées à tort comme de simples cellules de soutien du tissu nerveux. On sait maintenant que les astrocytes sont des partenaires clés des neurones. De nombreux travaux de recherche dont ses travaux de thèse dans l’équipe de Stéphane Oliet ont montré que ces cellules permettent aux neurones de communiquer de manière adaptée au niveau d’une structure appelée « synapse ». Par la suite, la chercheuse a révélé qu’à l’instar des neurones, les astrocytes sont capables de communiquer très rapidement avec les neurones, contrairement au dogme « de la cellule lente ». Et ce mode de communication est indispensable au bon fonctionnement du cerveau. Le sujet occupe d’ailleurs le cœur des recherches de la neurobiologie. En ligne de mire, les pathologies cérébrales qui pourraient trouver leur origine dans le dysfonctionnement des astrocytes au niveau des synapses. Aude Panatier explique que « pour comprendre pourquoi le cerveau fonctionne mal, il est indispensable de comprendre comment il fonctionne dans des conditions physiologiques et de ce fait, identifier le rôle des astrocytes si longtemps mis sur le banc de touche ».
Une nouvelle démonstration concluante que des éléments dépourvus d’intérêt de prime abord s’imposent finalement comme de précieux révélateurs d’enseignement…cela vaut bien une médaille.
Didier Dubrana