Les actualités de l'équipe



Afficher par type


Hottopic
28/04/2021 10h00
Emma MESGUICH from Marsicano's lab will give a presentation entitled 'Role of the endocannabinoid system in exercise-related activity of midbrain dopaminergic neurons' Link: https://teams.microsoft.com/l/meetup-join/19%3ameeting_ODU5NWU2OTYtYjVhYy00MzQ0LTkyNDItMjZmMjg2ZjlmZjU4%40thread.v2/0?context=%7b%22Tid%22%3a%2299dde8fb-92f6-414d-bc5e-44ffa3e2419c%22%2c%22Oid%22%3a%2201a1a834-947e-41cf-9a45-f8b29ebcb957%22%7d

Séminaire
22/04/2021 13h00
13th “Nutrition-Neuroscience meeting”

Meeting room: online

La 13ème édition de la rencontre nutrition-neuroscience aura lieu en ligne, le jeudi 22 avril 2021.

Imane Hurel de l'équipe Marsicano (Neurocentre Magendie, Neurocampus de Bordeaux) présentera :
Choisir entre l'exercice et la nourriture dans un contexte d'économie fermée : rôle des récepteurs CB1.

Inscription gratuite requise à :
https://app.livestorm.co/inrae/13th-nutrition-neuroscience-day-2021?type=detailed

Attention à bien regarder la conférence sur Chrome.
Attention : il est obligatoire de s'inscrire en deux temps, pour chaque session. A partir de 12h30 et à partir de 15h30.



Hottopic
31/03/2021 10h00
Urszula SKUPIO from Marsicano's lab will give a presentation entitled 'Role of endocannabinoid system in stress-induced amnesia'. Please join using https://teams.microsoft.com/l/meetup-join/19%3ameeting_Y2RhNmU0NmYtMWE3NS00YjJhLTliZWMtMTc4YTYwMTZmZDNh%40thread.v2/0?context=%7b%22Tid%22%3a%2299dde8fb-92f6-414d-bc5e-44ffa3e2419c%22%2c%22Oid%22%3a%2201a1a834-947e-41cf-9a45-f8b29ebcb957%22%7d

Hottopic
24/02/2021 10h45
Ana COVELO from Marsicano's lab will give a presentation entitled "Role of CB1 in synaptic plasticity in the nucleus accumbens core"

Info générale
23/02/2021
Federico

C'est avec une grande tristesse que nous annonçons le décès de notre ami et collègue Federico Massa. Federico était un électrophysiologiste enthousiaste. Italien, il a obtenu son doctorat à l'université de Cagliari, puis il est passé à l'institut Max-Planck pour la Psychiatrie de Munich. Il s'est ensuite installé à Bordeaux et est devenu chargé de recherche au Neurocentre Magendie en 2012, rejoignant l'équipe Endocannabinoïdes et Neuroadaptation dirigée par Giovanni Marsicano. Federico était un excellent scientifique, mais surtout une bonne personne, toujours prête à aider les autres. Il va nous manquer. Toutes nos pensées accompagnent sa famille.





Les travaux de l'équipe de Giovanni Marsicano figurent parmi les avancées scientifiques du rapport d’activité 2020 de l'Inserm





Hottopic
25/11/2020 10h45
Alvaro MORENO from Marsicano's lab will give a presentation entitled "Endocannabinoid regulation of astroglial cell function in multiple sclerosis".

Hottopic
28/10/2020 10h45
Alex Fletcher-Jones from Marsicano's lab will give a presentation entitled "Mitochondrial trafficking of CB1: Finding mitoCB1"


Exercise craving potentiates excitatory inputs to ventral tegmental area dopaminergic neurons
Maria‐Carmen Medrano, Imane Hurel, Emma Mesguich, Bastien Redon, Christopher Stevens, François Georges, Miriam Melis, Giovanni Marsicano, Francis Chaouloff
Addiction Biology. 2020-10-05; :


Physical exercise, which can be addictogenic on its own, is considered a therapeutic alternative for drug craving. Exercise might thus share with drugs the ability to strengthen excitatory synapses onto ventral tegmental area (VTA) dopaminergic neurones, as assessed by the ratio of AMPA receptor (AMPAR)-mediated excitatory postsynaptic currents (EPSCs) to NMDA receptor (NMDAR)-mediated EPSCs. As did acute cocaine, amphetamine, or Δ9 -tetrahydrocannabinol (THC) pretreatments, an acute 1-h wheel-running session increased the AMPAR/NMDAR ratio in VTA dopaminergic neurones. To dissect the respective influences of wheel-running seeking and performance, mice went through an operant protocol wherein wheel-running was conditioned by nose poking under fixed ratio schedules of reinforcement. Conditioned wheel-running increased the AMPAR/NMDAR ratio to a higher extent than free wheel-running, doing so although running performance was lower in the former paradigm than in the latter. Thus, the cue-reward association, rather than reward consumption, played a major role in this increase. The AMPAR/NMDAR ratio returned to baseline levels in mice that had extinguished the cued-running motivated task, but it increased after a cue-induced reinstatement session. The amplitude of this increase correlated with the intensity of exercise craving, as assessed by individual nose poke scores. Finally, cue-induced reinstatement of running seeking proved insensitive to acute cocaine or THC pretreatments. Our study reveals for the first time that the drive for exercise bears synaptic influences on VTA dopaminergic neurones which are reminiscent of drug actions. Whether these influences play a role in the therapeutic effects of exercise in human drug craving remains to be established.





Luigi Bellocchio (Equipe Marsicano) et al. in eLife

Le cannabis est la drogue illicite dont l'abus est le plus répandu aux États-Unis et dans le monde. En outre, de nombreux États des États-Unis, ainsi que plusieurs pays dans le monde, ont légalisé l'usage médical et/ou récréatif du cannabis. Dans ce paysage de la consommation de cannabis en pleine expansion, d'énormes efforts sont déployés pour trouver des interventions innovantes permettant de réduire les méfaits potentiels du cannabis. Ici, nous avons étudié la relation possible entre les cannabinoïdes et l'autophagie, le processus d'"autodigestion" cellulaire programmée, et nous avons demandé si elle pouvait être liée au contrôle du comportement de coordination motrice, l'un des processus neurobiologiques les mieux établis sur lequel les cannabinoïdes ont un impact.

Nous avons montré que le Δ9-tétrahydrocannabinol, le principal ingrédient psychoactif du cannabis, altère l'autophagie et accumule la protéine P62 dans les neurones du striatum, une zone du cerveau qui joue un rôle clé dans le contrôle de la coordination motrice. Deuxièmement, nous démontrons que le renforcement de l'autophagie, soit par manipulation pharmacologique (avec la cible mammifère de l'inhibiteur de la rapamycine temsirolimus approuvé par la FDA) soit par intervention alimentaire (avec le tréhalose, un disaccharide naturel et non toxique), permet de sauver la déficience de l'autophagie striatale et de la coordination motrice chez la souris induite par le Δ9-tetrahydrocannabinol. En outre, nous apportons la preuve que les récepteurs cannabinoïdes CB1 situés sur les neurones de la voie striatale directe (stratonaire), en se couplant à la cible mammifère de l'activation de la rapamycine et de l'inhibition de l'autophagie, sont indispensables à l'activité de dyscoordination motrice du Δ9-tétrahydrocannabinol chez la souris.

Enfin, grâce à la manipulation génétique à médiation virale des neurones striatonigres, nous avons confirmé que la perturbation de la cible mammifère de la voie de la rapamycine, ainsi que l'augmentation de l'accumulation de P62 dans ces cellules, empêche complètement l'altération de l'autophagie striatale et de la dyscoordination motrice induite par le Δ9-tétrahydrocannabinol chez les souris.

Pris ensemble, ces résultats identifient l'altération de l'autophagie comme un lien mécaniste sans précédent entre les cannabinoïdes et la dyscoordination motrice, et suggèrent que les activateurs de l'autophagie pourraient être considérés comme des outils thérapeutiques prometteurs pour traiter certaines altérations comportementales provoquées par les cannabinoïdes.

Article

Inhibition of striatonigral autophagy as a link between cannabinoid intoxication and impairment of motor coordination. Cristina Blázquez, Andrea Ruiz-Calvo, Raquel Bajo-Grañeras, Jérôme M Baufreton, Eva Resel, Marjorie Varilh, Antonio C Pagano Zottola, Yamuna Mariani, Astrid Cannich, José A Rodríguez-Navarro, Giovanni Marsicano, Ismael Galve-Roperh, Luigi Bellocchio, Manuel Guzmán ; eLife 2020;9:e56811 doi: 10.7554/eLife.56811

https://elifesciences.org/articles/56811