Les dernières actualités



Afficher par type



Stéphane Oliet et son équipe du Neurocentre Magendie à Bordeaux ont découvert qu’un acide aminé libéré par les astrocytes, la d-sérine, était nécessaire à l’activation des récepteurs NMDA, eux-mêmes indispensables au phénomène de plasticité synaptique et au maintien à long terme de ces modifications. À un niveau plus structurel, l’hippocampe jouerait lui aussi un rôle dans cette « consolidation mnésique » qui se déroule au cours
de phases de repos ou de sommeil. L’hippocampe trie les informations pertinentes, pour les mémoriser.
Ensuite, celles-ci sont stockées de façon durable dans différentes zones du néocortex.




Revue de presse
27/06/2011
Neurocampus : de la molécule au malade
    Afficher le PDF

... H20 2011







Revue de presse
23/03/2009
Les carrières de la recherche
    Afficher le PDF

... Sud Ouest, 23/03/09




Revue de presse
16/03/2009
Des neurones qui viennent d'ailleurs
    Afficher le PDF

...Sud Ouest, 16/03/09




Revue de presse
09/03/2009
Le neurodon bat la campagne
    Afficher le PDF

...Sud Ouest, 09/03/09




Revue de presse
28/05/2008
La région Aquitaine va doter Bordeaux d'un Neurocampus
    Afficher le PDF

...Les Echos, 28/05/08




Revue de presse
27/05/2008
Mireille Montcouquiol : jeune chercheur de retour en France
    Afficher le PDF

...Libération, 27/05/08