Last News







Astroglial CB1 cannabinoid receptor regulate leptin signaling in mouse brain astrocytes

More informations here




General informations
17/10/2013
Elisabetta Aloisi (Frick) Young researcher's price - Jérôme Lejeune Foundation
    Afficher le PDF

Travail récompensé : Récepteur mGlu5 dans un modèle de souris X fragile

Dossier de presse

Elisabetta Aloisi a rejoint le Neurocentre Magendie en 2011 en tant qu’étudiante en
thèse, dans le cadre d'un programme de doctorat en co-tutelle entre l'Université de
Catane (Italie) – et le laboratoire du Dr Maria Vincenza Catania - et l'Université de Bordeaux2.


Le mot de son directeur de thèse :

«Le projet de thèse d’Elisabetta porte sur l'étude de changements dans le trafic de
surface des récepteurs du glutamate dans les neurones de l'hippocampe de souris KO
FMR1 (Fmr1KO), un modèle murin du syndrome du X fragile. Le Syndrome du X fragile
est la forme la plus commune de trouble de déficience intellectuelle héréditaire et une
cause fréquente de troubles du spectre autistique. Un grand nombre de preuves
scientifiques soutiennent l'idée qu’une augmentation de la signalisation et de la
synthèse des protéines médiée par les récepteurs métabotropique au glutamate soit un
mécanisme pathogènique central sous-tendent le syndrome du X fragile. Cependant, la
dynamique des récepteurs métabotropiques au glutamate dans les synapses (les
structures spécialisées responsable transfert de l'information entre les neurones) y est
peu connu. Nous avons donc décidé d'examiner les changements dans la répartition
membranaire et la mobilité latérale des récepteurs individuels mGluR5 (l'isoforme des
récepteurs métabotropiques au glutamate impliquée dans le syndrome de l'X fragile)
dans les neurones de l'hippocampe de souris Fmr1KO (par rapport à leurs congénères "
sauvages" normaux). Pour atteindre cet objectif, Elisabetta a utilisé une technique
d’imagerie de molécule unique sur cellules vivantes basée sur l’utilisation de quantom
dots qui lui a permis de suivre la mobilité et la trajectoire de molécules uniques de
mGluR5. Elisabetta a recueilli une quantité importante de données qui démontrent que
la mobilité latérale des récepteurs mGluR5 est augmentée dans le compartiment
synaptique des épines, mais pas sur les sites extra-synaptiques de neurones de
l'hippocampe de souris Fmr1KO. Elisabetta a également montré une altération du lien
entre mGluR5 et certaines molécules d'échafaudage structurel. En dépit de leur
mobilité accrue, les récepteurs mGluR5s semblent être «piégé» dans la synapse.
Cependant, cete altération peut être restituée par l'inhibition de la synthèse protéique
mGluR-dépendante. Ces résultats plaident en faveur d'une modification de la
dynamique des récepteurs mGluR5 à la surface des neurones FMR1 KO de
l'hippocampe et fournissent une explication de l’efficacité de l’utilisation de bloqueurs
des récepteurs mGluR dans le traitement des divers symptômes de ce syndrome.»
Dr. Andreas Frick
Travail récompensé : Récepteur mGlu5 dans un modèle de souris X fragile






Mireille Montcouquiol, Jérôme Ezan
A molecular link between planar cell polarity and cilium migration




Press review
19/07/2013
Inserm: scientific facts
    Afficher le PDF

Neurosciences, cognitive sciences, neurology, psychiatry


Mireille Montcouquiol and Nathalie Sans 's team in the spotlight in the Inserm 2012's highlights with their work about Shank3 and autism: "Shank3 disregulates cognitive functions: Durand & al., Molecular Psychiatry, 2012 ; 17 : 71-84"


The work of Aline Desmedt (Equipe Marighetto) about post-traumatic type memory, a collaboration with Pier-Vincenzo Piazza in the spotlight: "Enfin un modèle animal de mémoire traumatique pertinent: Kaouane N. et al., Science, 2012 ; 335 : 1510-3"





Press review
25/06/2013
État de Santé : Sport et santé : sentez-vous mieux

Francis Chaouloff and Muriel Koehl on an LCP interview (at 19'20)







See the video here

For the 1st time, an Inserm (Bordeaux-Segalen University) and CNRS (Bordeaux-Segalen University's Neurosciences Institute)'s french team has shown that the lack of motivation for sport has also biological origins.
Some of us would be more sensitive than the other to endorphins released through physical activity !






Press review
01/02/2013
Stéphane Oliet and Thomas Papouin in 'La Recherche' journal
    Afficher le PDF

How astrocytes control neurons

Considered accessories for a long time, astrocytes, predominate cells in the brain are actually needed. They regulate the storage of information and the transmission of nerve signals.

  Thomas Papouin Interview on neurosciences bordeaux   





For Stéphane Oliet and his team

Special Price Alzheimer France-Fondation de France: Towards gene therapy targeting astrocytes in Alzheimer's disease