Last News







The team of Andreas Frick has identified the cause of sensory hypersensitivity that affects a large number of autistic and managed to fix it in the mouse.





Autism have difficulty integrating into their brain information from their senses, specificity handicaps in their daily lives.
The brain behind this anomaly remained mysterious until now. But researchers at INSERM, whose work has been published in the journal "Nature Neuroscience", seem to be able to solve this mystery by studying the brains of mice affected by a neurodevelopmental disease related to autism spectrum disorders, the "Fragile X syndrome". Neocortex rodents, the researchers found, is hyperexcited in response to tactile sensory stimulation.
This hyperexcitability neocortical, which influences how the neurons in this region of the brain include the sensory information is itself due to an alteration in the level of the entrance doors of the neurons that are the dendrites of certain ion channels through which pass bioelectric signals.
Using pharmacological molecule mimicking the functioning of these channels,
researchers could correct this hyperexcitability and the neocortical
abnormal neuronal integration.





Encoding of fear learning and memory in distributed neuronal circuits.Herry C, Johansen JP. Nat Neurosci. 2014 Dec;17(12):1644-1654. doi: 10.1038/nn.3869. Epub 2014 Nov 21. Review.Cyril Herry dans Nature neuroscience





SCIENCES - La première pierre du futur Neurocampus a été posée ce lundi matin sur le site du CHU Pellegrin…

C’est la future pierre angulaire qui doit permettre à Bordeaux de s’inscrire durablement comme un pôle de référence mondiale dans la lutte contre les maladies du cerveau. Le lancement du chantier d’un bâtiment ultra-moderne de 13.000 m2 a été lancé ce lundi matin, sur le site Carreire du domaine hospitalo-universitaire de Bordeaux.

Il accueillera l’Institut des maladies neurodégénératives (IMN), l’Institut interdisciplinaire de neurosciences (IINS) et une partie du Bordeaux Imaging Center (BIC), et sera directement connecté au Neurocentre Magendie (Inserm/Université de Bordeaux) et à la plateforme génomique fonctionnelle, déjà sur place. En tout, c’est un pôle de 25.000 m2 dédié aux neurosciences qui va ainsi voir le jour, regroupant 450 des 650 personnes travaillant dans ce domaine à Bordeaux.





La construction a été officiellement lancée ce lundi 1er décembre. Livraison prévue pour l'été 2016




General informations
21/11/2014
Day 'Open Doors' of the technical platforms Magendie
    Afficher le PDF



Friday 21th November 2014
From 12:30
Open to the entire scientific community







CONNECTOMICS : the wiring diagram of the human brain I September 22- 26, 2014





Stephane Oliet at the Neurocentre Magendie reviews extrasynaptic NMDA receptors organization structure and function in Philosophical Transactions of the Royal Society, another ‘bordelaise’ publication in the oldest scientific journal in the English-speaking world!

Authored by Dr. Thomas Papouin from Tufts University (Boston) and Dr. Stephane Oliet at the Neurocentre Magendie, the review discusses the most recent findings on extrasynaptic NMDA receptors and questions classical views regarding their structure, organization and function.





sur Bordeaux Neurocampus

Deux nouveaux ANR pour le Neurocentre Magendie dans le cadre "Santé & bien être" de l'appel a projet generique 2014:

Aline Desmet : PTSDMEMO
Altérations neurobiologiques systémiques et moléculaires de la mémoire de type post-traumatique

Mireille Montcouquiol:Ghearact
Pathophysiologie du complexe G-protein alpha i/mPins dans l'oreille interne




General informations
10/06/2014
Bilan Concours 2014

La session des concours internes Inserm 2014 s'est achevée la semaine dernière sur un bilan exceptionnel pour le Neurocentre Magendie. Félicitations à Magalie, Sylvie, Virgine, Poun et Florian qui ont brillé lors de ces épreuves et merci à tous ceux qui les ont accompagnés dans leur préparation, au sein de leurs équipes respectives ou au-delà. En plus de l'investissement personnel et de la qualité de nos lauréats, ce succès est le résultat d'un travail collectif entrepris depuis plusieurs années et reposant sur une véritable dynamique de gestion RH au sein du centre. Nous comptons sur chacun d'entre vous pour entretenir cette dynamique de proximité et construire les succès de demain.

De manière générale, sur les 46 promotions distribuées par l'Inserm en 2014, 31 sont revenues à des Unités Mixtes de Recherche (UMR). Avec 5 promotions à lui seul, le centre représente donc 16% des promotions des UMR. Les 31 promotions des UMR sont réalisées par 23 structures différentes, dont 18 affichent 1 lauréat, 4 affichent 2 lauréats et seul le Neurocentre Magendie dépasse 2 promotions.







Rapporté aux effectifs des UMR déclarés dans la BIR (ces effectifs n’incluent ni les étudiants ni les stagiaires), la moyenne nationale du taux de promotion est de 1 lauréat pour 148 agents. Le bilan du Neurocentre Magendie est 5 fois supérieur à la moyenne nationale : c'est le plus fort taux de promotion en 2014.