Agenda & Actualités






Séminaire
10/10/2019 18h30
Francis Chaouloff
2019-10-10 18:30:00 2019-10-10 20:30:00 Europe/Paris Francis Chaouloff 0    Afficher l'article web Link

Lieu: Auditorium Médiathèque Jacques Ellul – Pessac

from Marsicano's lab will give a presentation entitled 'Sport : quand la motivation dépasse la raison'


Pour plus de détails: https://www.bordeaux-neurocampus.fr/event/conference-a-pessac/


Info générale
          Afficher l'article web Link

En parallèle de la carrière scientifique et industrielle que l'on connait, Piervi est également l'auteur de Homo biologicus, publié cet été chez Albin Michel et présenté au public à la Librairie Mollat le 4 octobre prochain. Venez retrouvez et échanger avec notre ancien directeur à l'occasion de cette présentation.




Soutenance
23/09/2019 14h00
HDR Aude Panatier L’astrocyte, un partenaire intime des neurones.

L’astrocyte, un partenaire intime des neurones.

Après avoir obtenu une licence et une maîtrise de Biologie Cellulaire et Physiologie à l’Université Bordeaux 2, j’ai réalisé que la compréhension du fonctionnement des synapses était un élément clé pour figurer comment l’information est transmise dans le cerveau. J’ai donc intégré en Septembre 2002 le laboratoire du Dr. Dominique Poulain (unité INSERM 378, Neurobiologie Morphofonctionnelle) afin d’y réaliser mon stage de DEA en Neurosciences et Neuropharmacologie, sous la supervision du Dr. Stéphane Oliet. Ce laboratoire travaillait principalement sur la plasticité d’un système neuroendocrinien, le système hypothalmo-neurohypophysaire, impliqué dans plusieurs fonctions essentielles pour notre organisme. Au cours de mon DEA, j’ai caractérisé le sous type de récepteur métabotropique du glutamate impliqué dans la régulation de l’efficacité de la transmission synaptique glutamatergique et GABAergique dans le noyau supraoptique.

Très rapidement, au contact du Dr. Stéphane Oliet et du Dr. Dionysia Theodosis, j’ai réalisé que pour mieux appréhender la transmission cérébrale, il fallait intégrer un partenaire qui était jusque-là ignoré : l’astrocyte. J’ai donc décidé de réaliser ma thèse (Septembre 2003- Décembre 2006) sous la direction du Dr. Stéphane Oliet. Nous avons tout d’abord démontré que l’efficacité de la transmission synaptique glutamatergique pouvait être augmentée ou diminuée de manière persistante dans le noyau supraoptique, comme c’est le cas dans d’autres structures comme l’hippocampe. Ces phénomènes de plasticité synaptique à long terme sont dépendants de l’activation des récepteurs postsynaptiques glutamatergiques de type NMDA. L’activation des récepteurs NMDA requiert la liaison concomitante de deux ligands, le glutamate sur le site de liaison du glutamate et un coagoniste, la glycine ou la D-sérine, sur le site de liaison glycine. Nous avons montré que la D-sérine, synthétisée par les astrocytes du noyau supraoptique était le seul ligand endogène du site glycine des récepteurs NMDA dans cette structure chez l’adulte. Nos travaux ont ainsi permis de démontrer que les astrocytes, en libérant la D-sérine, contrôlent l’activité des récepteurs NMDA et par conséquent la plasticité synaptique à long terme.

A la fin de ma Thèse, la vision classique stipulait que les astrocytes étaient capables de détecter l’activité synaptique uniquement lorsque celle-ci était importante et impliquait l’activation simultanée de plusieurs synapses. Cependant, comme j’ai montré au cours de mes travaux de doctorat que les astrocytes contrôlaient l’activité des récepteurs NMDA dans des conditions de transmission synaptique basale, à la fin de ma thèse j’étais convaincue que la communication entre les astrocytes et neurones pouvait se faire en réponse à des niveaux d’activité synaptique très faibles. En Janvier 2007, j’ai donc intégré le laboratoire du Pr. Richard Robitaille, de l’Université de Montréal (Montréal, Canada), un des leaders internationaux dans le domaine des interactions entre les neurones et les cellules gliales. Les travaux que j’ai réalisés sous sa direction ont permis de révéler pour la première fois que les astrocytes étaient capables de détecter l’activité de synapses individuelles et de moduler en retour leurs fonctions.

Afin de mieux comprendre le rôle des astrocytes dans la transmission synaptique, nous devons mieux apprécier l’interaction morphologique de l’élément astrocytaire avec les éléments neuronaux de la synapse. C’est pour répondre à cette problématique que j’ai réalisé une dernière année de post-doctorat (Juin 2011- Septembre 2012) dans les équipes du Dr. Stéphane Oliet (Neurocentre Magendie) et du Pr. Valentin Nägerl (IINS, Bordeaux), un spécialiste de la microscopie super-résolutive (STED).

En Octobre 2012, j’ai été recrutée au sein du Centre National de la Recherche Scientifique, dans le groupe Relations glie-neurone dirigé par le Dr. Stéphane Oliet, au Neurocentre Magendie. Le but de mes travaux est de mieux comprendre comment un astrocyte, en interaction étroite avec plus de 100 000 synapses, est capable de réguler de manière adaptée toutes les synapses avec lesquelles il interagit. De plus, sur la base de ces travaux j’essaie de comprendre si une modification de l’interaction astrocyte-neurone serait impliquée dans certaines pathologies du cerveau.


Jury
Mme Nathalie ROUACH, DR INSERM, Collège de France, Paris (Rapporteur)
M. Richard ROBITAILLE, Professeur, Université de Montréal, Montréal, Candada (Rapporteur)
M. Luc PELLERIN, Professeur associé, Université de Lausanne, Suisse (Rapporteur)
M. Charles BOURQUE, Professeur, McGill University, Canada (Examinateur)
M. Etienne AUDINAT, DR CNRS, Institut de génomique fonctionnelle, Montpellier (Examinateur)
M. Stéphane OLIET, DR CNRS, Neurocentre Magendie, Bordeaux (Examinateur)
Date de la soutenance: 23/09/2019 - 14h00
Lieu: Neurocentre Magendie Seminar room



Pour l’université, l’élaboration de ce label est un moyen pour attester de la qualité d’une plateforme et de garantir son expertise.

Une plateforme de recherche est le regroupement sur un même site d’équipements scientifiques et/ou d’expertises destinés à offrir à une large communauté d’utilisateurs des prestations de recherche de haut niveau.

L'université a invité ses partenaires : le CNRS , l'Inserm et l'INRA à faire partie du comité de labellisation afin de décerner le label aux plateformes candidates.

27 plateformes labellisés





Les Trophées « Talents U » seront remis lors de la soirée de rentrée, qui se déroulera mardi 17 septembre à partir de 17h au Domaine du Haut-Carré à Talence.

L'équipe Marsicano a été sélectionnés parmi les sept projets retenus dans la catégorie « Recherche et innovation ».

Les cannabinoides et la régulation bioénergétique

Un nouveau cadre pour étudier la régulation comportementale
Par Marsicano Giovanni, chef d’équipe Endocannabinoïdes et Neuroadaptation – Neurocentre Magendie

L’activité cérébrale dépend essentiellement du soutien énergétique élevé fourni par les mitochondries, véritable centrales énergétiques des cellules. Pourtant, l’impact de la modulation physiologique de l’activité mitochondriale sur les fonctions cérébrales est presque inconnu. Ce projet, financé par l’ERC Advanced Grants a l’ambition de comprendre l’impact de la régulation des processus bioénergétiques sur les fonctions cérébrales, déterminant ainsi un nouveau cadre pour l’étude de la régulation comportementale.

Les récepteurs cannabinoïdes de type 1 (CB1) sont des régulateurs importants du comportement.
De récent travaux ont démontrés que ces récepteurs sont également présent dans les membranes mitochondriales du cerveau où ils régulent les processus bioénergétiques et les effets amnésiques des cannabinoïdes. Ainsi, les effets pharmacologiques des cannabinoïdes dérivés du cannabis dépendent partiellement de la régulation de l’activité mitochondrial cérébrale.





Lieu: Auditorium Centre Broca Nouvelle Aquitaine

Organisé par: Maurice Garret – Nathalie Sans – Mathieu Letellier


Pour plus de détails: https://www.bordeaux-neurocampus.fr/en/journee-synapse/


Soutenance
17/09/2019 14h30
Ismail KOUBIYR Réorganisation des réseaux cérébraux dans les stades précoces de la sclérose en plaques

Réorganisation des réseaux cérébraux dans les stades précoces de la sclérose en plaques
Date de la soutenance: 17/09/2019 - 14h30
Lieu: salle "module 2.6” (Bâtiment du CROUS)

Pour plus de détails: https://www.bordeaux-neurocampus.fr/event/soutenance-de-these-ismail-koubiyr/


Soutenance
13/09/2019 14h00
Rafaël DE SA du laboratoire de Frick donnera une présentation intitulée 'Le rôle de l'excitabilité neuronale intrinsèque pour la fonction de réseau prélimbique'

du laboratoire de Frick donnera une présentation intitulée 'Le rôle de l'excitabilité neuronale intrinsèque pour la fonction de réseau prélimbique'
Date de la soutenance: 13/09/2019 - 14h00
Lieu: PGF


Info générale
12/09/2019
Bravo Sybille ! (Equipe Polarité Planaire et Plasticité)

Félicitations à notre étudiante de M2 , Sybille Marchese (Equipe Montcouquiol/Sans), qui décroche un contrat doctoral à l'Université de Saint Andrews en Ecosse dans la jeune équipe du Dr Juan Alberto Varela, lauréat du prestigieux programme ERC (https://risweb.st-andrews.ac.uk/portal/en/persons/juan-alberto-varela(bf1154ef-1d43-41e1-b529-7dd9660cea91).html).

Sybille utilisera des techniques d'imagerie à super résolution pour élucider le trafic extracellulaire des agrégats de protéines (bêta-amyloïde et alpha-synucléine) dans le cerveau et leur rôle direct dans la neurodégénération précoce.

Bonne continuation Sybille !






CB1 receptors in the anterior piriform cortex control odor preference memory
Geoffrey Terral1,2, Arnau Busquets-Garcia1,2, Marjorie Varilh1,2, Svein Achicallende3,4, Astrid Cannich1,2, Luigi Bellocchio1,2, Itziar Bonilla-Del Río3,4, Federico Massa1,2, Nagore Puente3,4, Edgar Soria-Gomez1,2,3,4,5, Pedro Grandes3,4, Guillaume Ferreira2,6,* & Giovanni Marsicano1,2,*