Les dernières actualités


3ème Prix du Poster du Neurocentre    12/04/2017 - 26/04/2017

Déjà lauréat du 1er Prix du Poster de la Fédération Bordeaux Neurocampus et du Prix du Public de l'École doctorale, Dylan Pommier complète sa collecti...

2ème Prix du Poster du Neurocentre    12/04/2017 - 26/04/2017

L'équipe de Nora est décidément à l'honneur puisque Thomas Kerloch reçoit le 2ème Prix du Poster lors du symposium de Magendie....

1er Prix du Poster du Neurocentre    12/04/2017 - 26/04/2017

Après avoir décroché le Prix Scilight de l'École Doctorale la semaine dernière, Marie Lods est récompensée par le 1er Prix du Poster décerné lors du s...


Afficher par type



http://videos.tf1.fr/jt-20h/le-cerveau-a-la-base-des-addictions-7170577.html





Le directeur du centre de neurosciences de Bordeaux a publié une étude sur le rôle de la mémoire dans l'état post-traumatique.





Stress post-traumatique et réorganisation du circuit hippocampe-amygdale





"Identification d'un microcircuit désinhibiteur dans le cortex auditif nécessaire à l'acquisition du conditionnement auditif de peur." Contribution: Cyril Herry (PI ) et Julien Courtin (Etudiant en thèse) dans l'équipe "Circuits neuronaux des apprentissages associatifs" dirigée par Cyril Herry. Neurocentre Magendie U862




Revue de presse
07/12/2011
La toxicomanie n'est plus ce qu'elle était
    Afficher le PDF







Revue de presse
10/10/2011
Les prix de la Fondation pour la Recherche Medicale 2011
    Afficher le PDF

Prix Camille WORINGER décerné à Pier Vincenzo Piazza
Ce Prix provient d’un legs fait par Camille Woringer qui a souhai-
té encourager la recherche. Il a été décidé par la FRM que ce Prix
serait destiné à des recherches sur des maladies du cerveau.





Revue de presse
05/10/2011
Le Neurocentre Magendie à l'honneur à Paris
    Afficher le PDF

Prix Woringer: Le neurobiologiste bordelais Pier Vicenzo Piazza est primé par la Fondation pour la recherche médicale





Stéphane Oliet et son équipe du Neurocentre Magendie à Bordeaux ont découvert qu’un acide aminé libéré par les astrocytes, la d-sérine, était nécessaire à l’activation des récepteurs NMDA, eux-mêmes indispensables au phénomène de plasticité synaptique et au maintien à long terme de ces modifications. À un niveau plus structurel, l’hippocampe jouerait lui aussi un rôle dans cette « consolidation mnésique » qui se déroule au cours
de phases de repos ou de sommeil. L’hippocampe trie les informations pertinentes, pour les mémoriser.
Ensuite, celles-ci sont stockées de façon durable dans différentes zones du néocortex.




Revue de presse
27/06/2011
Neurocampus : de la molécule au malade
    Afficher le PDF

... H20 2011