Les dernières actualités



Afficher par type



Pour Stéphane Oliet et son équipe

Prix spécial France Alzheimer-Fondation de France : Vers une thérapie génique ciblant les astrocytes dans la maladie d’Alzheimer





Une publication de l'equipe de Mireille Montcouquiol suite a une mise au point du microscope STED Leica avec deux longueurs d'onde du BIC, une performance exceptionnelle, en ligne le recit des chercheurs et des ingenieurs....
Gipc1 has a dual role in Vangl2 trafficking and hair bundle integrity in the inner ear.Giese AP, Ezan J, Wang L, Lasvaux L, Lembo F, Mazzocco C, Richard E, Reboul J, Borg JP, Kelley MW, Sans N, Brigande J, Montcouquiol M.
Planar Polarity and Plasticity Group, Inserm U862, Neurocentre Magendie, Bordeaux, France.Development. 2012 Oct;139(20):3775-85.




Info générale
28/09/2012
Stéphane Oliet nous décrit le rôle et l'intérêt des CSS

Pour les 4 prochaines années je vais présider la CSS6 qui est la commission en charge des neurosciences à l'Inserm. Les CSS ont un rôle important à jouer puisqu'elle sont responsables de l'évaluation des structures et des chercheurs Inserm. A titre personnel, c'est un engagement auprès de notre communauté qui a pour but de défendre les valeurs et les principes qui caractérisent notre établissement. C'est aussi la possibilité d'être au plus près, et peut-être d'influencer, la politique et les stratégies qui seront mis en oeuvre par l'Inserm, et les autres organismes, dans notre discipline.





Le projet de recherche NEUROFEAR pour lequel j'ai obtenu un financement ERC-Starting Grant concerne l'identification des propriétés fonctionnelles, anatomiques et physiologiques des circuits neuronaux impliqués dans le contrôle des réponses émotionnelles de peur

Ce projet repose sur une approche multi-niveau très innovante qui combine des techniques d'enregistrements électrophysiologiques, des manipulations optogénétiques sélectives ainsi que des approches comportementales.

Au cours d'une première étape nous examinerons l'activation et la connectivité des circuits préfrontaux excitateurs et inhibiteurs impliqués dans le contrôle des réponses de peur par l'utilisation d'enregistrements électrophysiologiques unitaires extracellulaires et de stimulations extracellulaires.

Dans un deuxième temps, nous manipulerons sélectivement ces circuits neuronaux au cours du comportement par des approches optogénétiques afin de tester si l'activation ou l'inhibition réversible de l'activité neuronale au sein de ces circuits induit des modifications de l'expression comportementales des réponses de peur.

Finalement nous utiliserons des enregistrements intracellulaires chez l'animal anesthésié afin d'étudier la plasticité et les propriétés anatomiques des circuits neuronaux préfrontaux impliqués dans le contrôle du comportement de peur. Les résultats obtenus fournirons une connaissance détaillée des bases cellulaires du comportement de peur en particulier et du contrôle comportementale en général. De plus, l'identification des circuits neuronaux contrôlant le comportement de peur devrait également permettre le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques pour des pathologies telles que le syndrome de stress post-traumatiques et les troubles anxieux.





Hier, le Rotary remettait les prix de l'opération "Espoir en tête" à 5 scientifiques français "neurosciences".





Yves Deris a rencontré Marlène Maître et Jean Michel Revest à l'occasion de leur publication dans le Journal of Neuroscience Methods.





Yves Deris a rencontré Marlène Maître pour parler de la plateforme de microdissection du Neurocentre.





Le Prix Fondation BNP Paribas de l'Innovation Scientifique 2011 a été décerné à Jean-Marie Cabelguen (Neurocentre Magendie, Bordeaux) et Jean-René Cazalets (Institut de neurosciences cognitives et intégratives d'Aquitaine, Bordeaux) pour leur projet visant à restaurer la marche grâce à une orthèse du tronc robotisée.

Plus de détails : http://www.inb.u-bordeaux2.fr/siteneuro2/pages/archiindex/Cabelguen/Cazalets_Cabelguen.php





Federico Massa accorde une interview à Yves Deris à l'occasion de sa publication dans PNAS.





- Eteignez l'ordinateur ou mettez-le en veille votre ordinateur lorsque vous ne l'utilisez pas
- Eteignez l'écran lorsque vous laissez temporairement votre ordinateur.
- Evitez les économiseurs d'écrans qui empêchent la mise en veille de l'écran.
- Eteignez vos hauts parleurs lorsque ceux-ci ne fonctionnent pas.
- Eteignez votre imprimante entre chaque session d'impression.
- Une prise multiple à interrupteur permet de débrancher facilement l'ensemble de votre matériel.